ANTARTIQUE : LA BANQUISE

Ce bloc de glace dite « conger » s’est effondré en mars, dû aux chaleurs excessives que nous avons connues ces dernières années. Mille deux cents kilomètres carrés, soit douze fois la taille de la ville de Paris, réduits en miettes en quelques jours.

Cela veut dire que de jour en jour, d’année en année, les catastrophes seront plus grandes. Et qu’il faut prendre à bras le corps pour faire le nécessaire à ce sujet.

Nous pouvons nous rendre compte qu’en effet, les saisons ne sont plus les mêmes, les hivers très doux, les étés très chauds et caniculaires, et parfois même entre la sécheresse, des inondations que l’on ne voyait jamais à ce point. Détruire les arbres et végétations au profit du bitume, constructions, supprimer les fossés existants, tout ceci a une importance sur les catastrophes que nous rencontrons en ce moment et qui va aller en s’intensifiant si aucune décision n’est prise à ce sujet.

Plus d’infos ici :

https://www.lepetitpotagerbiodepapounet.net/post/antarctique-une-%C3%A9tendue-de-banquise-grande-comme-douze-fois-paris-s-effondre

Inscrivez-vous, et vous recevrez un courriel qui vous avertira lorsque j’aurai écrit un texte !

MERCI!!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.