SOUVENIR D’UN CERISIER

Oh cerisier, toi qui n’est plus mais qui nous as bien rendu service en nous donnant beaucoup de ces fruits et qui nous as permis aussi d’en mettre en bocaux à l’époque, puis ensuite pouvoir en manger directement dans l’arbre, ce qui était meilleurs, tu nous a comblé pendant toutes ces décennies, à profiter de ce fruit naturel.

Nous faisions de bons clafoutis qui étaient vite mangés et dont nos enfants et petits-enfants en redemandaient toujours. Tu nous as comblé et activé notre gourmandise.

Maintenant tu n’es plus mais un petit rejeton pousse à côté de toi. Combien de temps mettra-t-il à pousser ? Combien de temps faudra-t-il à celui-ci pour nous donner de nouvelles cerises ? Peut-être le verrons-nous ou pas ? En tout cas, tu es là et nous espérons qu’il fera le bonheur de ceux qui seront les bénéficiaires.

N.B.

2 réflexions sur « SOUVENIR D’UN CERISIER »

  1. Alors ce cerisier ne veut pas mourir complètement ? Mon yucca d’intérieur, trop grand, que j’avais transplanté dehors, avait pris le froid, la gelée. Je le croyais mort. Mais il est reparti, en triple. Il a fait 3 pousses à partir du tronc que je croyais mort. Il ne faut pas désespérer. Bonne soirée. Bises.

    1. Bonsoir Elisabeth,
      Eh oui un cerisier qui avec des décennies et même coupé refait une pousse. La nature est bien faite.
      Je vois que pour toi c’est de même ! Bonne soirée aussi à toi gros bisous.

Répondre à nini Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *