TOURS CAPITALE DE LA SOIE

Cela pourrait faire une suite à mon article paru dans la rubrique : Mes lieux visités.

En effet, dans la presse régionale de Tours, la soie fait la une de ce journal. Une exposition est prévue à cet effet.

La commissaire de l’exposition, Isabelle Girault, nous fait revivre l’histoire de cette filature. Visible jusqu’au 18 Juin à la mairie de Tours (37).

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/camp-du-drap-d-or-une-reconstitution-en-projet

LE SITE DE L’ASSOCIATION : https://www.tourscitedelasoie.fr/

LE PUITS D’ENFER (OLONNE)

C’est en 2017, lors d’un week end aux Sables-d’Olonne.

Une visite s’impose au Château d’Olonne en vendée (85) pour voir le Puits d’enfer où a eu lieu un fait divers. De nombreux Touristes se déplacent pour voir ce lieu mystérieux, une faille entre deux rochers où les vagues s’engouffrent et se fracassent contre ceux-ci. Ce nom lui a été donné je pense, par sa forme et sa profondeur qui ressemble bien à un puits.

Très impressionnant et effrayant.

Trou énorme dans les rochers ressemblant bien à un puits.
Ici la faille où la mer s’engouffre dedans.
On entend ici la mer s’engouffrer dans cette faille et se fracasser contre les rochers.

Voici ce qui est dit sur cette histoire.

Ce fait divers remonte au 7 février 1949 où un groupe scolaire découvre avec stupeur, une malle flottante avec un corps ligoté et bâillonné d’un homme. Un crime s’était produit ici. L’alerte est donnée et une enquête est ouverte. Ce qui conduira les policiers vers Paris (la victime étant un Parisien) et se terminera par l’arrestation d’Andrée Farré qui est une vendéenne de Cholet.

En effet, lorsqu’Andrée était âgée d’une dizaine d’années, cela lui arrivait souvent de se promener au bord du site avec son grand-père qui était commerçant aux Sables d’Olonne.Tout en se promenant, celui-ci lui narrait des histoires que l’enfant écoutait avec attention.

Puis lui dit « tout ce qui tombe dans cette faille disparaît pour toujours ». Ce que sa petite-fille a bien gardé en mémoire.

Andrée, née d’une famille aisée, deviendra veuve et sombrera dans une vie peu brillante. Elle trouve un emploi comme gouvernante chez un rentier Robert Thelier.

Mais comme celui-ci avait beaucoup de bien, elle décida de le supprimer.

Elle entraîne dans cette rocambolesque affaire, un dénommé Robert Planet, un homme falot, qui ne maîtrise en rien son destin.

Robert Thélier est ligoté et roué de coups pendant plusieurs heures. Finalement, d’après l’autopsie qui sera effectuée durant l’enquête, sa mort est survenue par strangulation.
Pour se débarrasser du corps à jamais elle pense à la faille du Puits d’enfer. Pour ce faire elle organise un macabre périple depuis Paris avec une énorme malle sur le toit d’une voiture.

La malle est jetée dans les eaux bouillonnantes du Puits d’enfer.

Défendu par Me René Floriot, Planet bénéficie de circonstances atténuantes et est condamné à 20 ans de travaux forcés.
Pour Andrée Farré, considérée comme une éthéromane et une mythomane dénuée de tout sens moral, la sentence est la peine capitale.

Le Président de la République Vincent Auriol transformera sa peine en réclusion à perpétuité.

Ce conte tiré de ce site :  http://paysdesolonnes85.over-blog.com/article-11699219.html

et de celui-ci : http://www.paris-autrement.paris/chateau-dolonne-le-puits-denfer/

LE ZOO DE BEAUVAL

Le ZooParc de Beauval, plus couramment appelé le zoo de Beauval ou, plus simplement, Beauval, est un parc zoologique français situé à Saint-Aignan dans le département de Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire. Il présente environ 35 000 animauxNote 1 sur 44 hectares. Créé en 1980 par Françoise Delord, il est actuellement dirigé par son fils, Rodolphe Delord, et géré par sa famille, qui possède la majeure partie du capital.

Beauval fut souvent le premier parc zoologique à présenter certains animaux en France, ce qui a contribué à sa notoriété et à son développement. Il a notamment été le premier à présenter des fauves leuciquestigres blancs et lions blancs, dans les années 1990. Aujourd’hui encore, plusieurs des espèces présentées sont rares en France, telles l’okapi, le lamantin et le rhinocéros indien, voire uniques en France, comme le panda géant, le koala, le dendrolague de Goodfellow et le diable de Tasmanie. En 2017, le ZooParc de Beauval devient le premier parc français, et le quatrième européen, à réussir la reproduction du panda géant.

Quatre serres présentent oiseauxgrands singesparesseuxreptileslamantins et animaux australasiens, tandis que trois plaines permettent de présenter des herbivores de la savane africaine (girafesrhinocéros blancsgnousantilopes), des éléphants d’Afrique et des herbivores asiatiques (rhinocéros indienstapirs de Malaisieantilopes, etc.). Les autres installations notables du parc sont la zone chinoise intitulée Sur les hauteurs de Chine, une zone africaine avec La Réserve des Hippopotames et La Terre des lions, ainsi que les deux espaces consacrés aux spectacles : le bassin des otaries présentant L’Odyssée des lions de mer et le théâtre en plein air du spectacle d’oiseaux en vol libre intitulé Les Maîtres des airs. L’explication complète ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/ZooParc_de_Beauval

Je vais vous mettre ici les photos d’une personne qui m’a transmis ces photos très jolies. C’est le plus grand zoo parc animalier de France. Bonne visite.

Et voilà la visite est finie. J’espère que vous aurez pris plaisir à découvrir tous ces animaux vraiment exceptionnels.

BESSE SUR BRAYE

Bessé-sur-Braye est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire. Elle est peuplée de 2 166 habitants..La commune fait partie de la province historique du Maine, et se situe dans le Haut-Maine. Hormis les randonnées pédestres se trouve le château de Courtenvaux.

Très beau château à visiter de mai à septembre au moment des périodes estivales.

LES GOUFFRES DE PADIRAC

Effet « Waouh » garanti pour cette visite à 103 mètres sous terre !

Le gouffre de Padirac situé à 8 km de Rocamadour est le 1er gouffre en France et l’un des plus fascinants à explorer en Europe.

Après une descente vertigineuse à 103 mètres de profondeur (rassurez-vous il y a un ascenseur !), c’est parti pour 1h30 de visite. Vous embarquez pour une promenade en barque sur la rivière souterraine.

La rivière joue à cache-cache dans un labyrinthe de cavités aux formes les plus saugrenues : champignons, dentelles de roche… jusqu’au lac de la Pluie et ses eaux translucides. Vous découvrez alors la Grande Pendeloque, (stalactite géante de 60 mètres de haut), qui, comme suspendue à un fil, semble s’admirer à la surface du Lac de la Pluie.

Ensuite vous accostez et continuez à pied vers la Salle du Grand Dôme dont la voûte s’élève à 94 m de haut. Celle-ci offre une multitude de concrétions façonnées par la nature durant des millions d’années.
Quand vous remontez à la surface de la terre, encore empreint de la magie des lieux, la lumière du jour vous fait cligner de l’œil et vous ramène à la réalité !

Voir sur ce site : https://www.tourisme-lot.com/les-incontournables-du-lot/lieux-d-exception/gouffre-de-padirac

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouffre_de_PadiracEt vous trouverez toutes les informations ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouffre_de_Padirac

LOCQUIREC BRETAGNE

Présentation de ce petit bourg qu’est Locquirec.

Locquirec est une petite station balnéaire bretonne sur la Manche située à la limite du Finistère et des Côtes-d’Armor. La commune est située sur une presqu’île qui s’étire dans la baie de Lannion. La vue de la pointe de Locquirec offre un panorama sur toute la partie ouest de la côte de granit rose, de l’île Milliau à Plestin-les-Grèves, en passant par TrébeurdenSaint-Michel-en-Grève et Tréduder.

Le bourg est formé autour de l’église et du port de plaisance. La commune de Locquirec abrite plusieurs plages : celle du port, au centre du village, Pors Ar Villec, les Sables Blancs, le Moulin de la Rive, la plage du Fond de la Baie. Quelle que soit la direction du vent, on est assuré de trouver une plage à l’abri. La plage du port est très prisée grâce à son exposition au sud-est rare en Bretagne nord. La commune possède aussi des falaises assez élevées, pouvant atteindre une cinquantaine de mètres, formant des pointes (Pointe du Château, Pointe du Corbeau, Pointe au nord-est du Moulin de la Rive) ; le finage communal culminant à 66 mètres au sud du hameau du Varcq.

Le bourg de Locquirec est longtemps resté peu important : ainsi en 1886, le bourg ne compte que 232 habitants agglomérés au chef-lieu, le reste de la population communale, forte en tout de 1 089 habitants cette année-là, étant dispersé dans le reste du finage communal1.

La baie de Locquirec est formée par l’embouchure du fleuve côtier le Douron, qui sépare les deux départements du Finistère et des Côtes d’Armor, Locquirec étant sur sa rive gauche et Plestin-les-Grèves sur sa rive droite.

Son bourg comprend l’église, le syndicat d’initiative, le grand Bar tabac « chez Willy » très bien connu des habitants et touristes.

C’est une ville très fleurie et principalement par « les hortensias » qui décorent beaucoup devant les maisons, mais aussi un peu partout dans le village.

A une cinquantaine de kilomètres, nous pouvons rejoindre la ville de Morlaix, qui est une grande ville et dont nous pouvons admirer son viaduc qui domine au-dessus de celle-ci.

ZOO LA FLECHE – ADIEU TAIKO

Le Zoo de La Flèche (Sarthe) vient de perdre l’un de ses célèbres pensionnaires : l’ours polaire Taïko. Il est parti provisoirement pour le Zoo de Budapest, en Hongrie.

L’ours polaire au zoo de la Flèche Sarthe

https://actu.fr/pays-de-la-loire/la-fleche_72154/pourquoi-l-ours-polaire-taiko-a-quitte-le-zoo-de-la-fleche_37403380.html?fbclid=IwAR0Q-q7bCbrPpH5FZn3EmlYK0oiyW8BUDFRzrkCbPqOQARxgWTSuhNnUsss

JOUE LES TOURS : LAC & ALENTOURS

Quelle belle ville JOUE LES TOURS.

Au niveau de l’espace Malraux, salle de spectacle et cinémas, j’ai pu découvrir le château, le lac et ses bois. Chaque allée du sentier pédestre, porte le nom d’un pays Nordique. Danemark, Suède, etc. Je ne saurais tous les énumérés n’ayant pas fait le tour complet. Mais très agréable.

Le lac des Bretonnières :

Voici le dépliant joint pour plus d’informations.

Le château des Bretonnières : (xixe siècle), château privé d’une famille de la petite bourgeoisie.

Puis le bois en lui-même, où se trouve des arbres pas trop jeunes. On y accède par des petits chemins de sentier

Inscrivez-vous, et vous recevrez un courriel qui vous avertira lorsque j’aurai écrit un texte !

MERCI!!

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.