LES PRUNIERS

Un jour viendra où vous ne seraient plus là car cela fait très longtemps que vous dominez notre jardin. En effet, lors de notre arrivée dans ces lieux, vous nous avez accueilli à bras ouverts. Mais au fil des ans et des tempêtes, plusieurs arbres sont partis avant vous. Un jour, suite à une grosse tempête, deux de vos compagnons se sont couchés, poussés par une bourrasque infernale. Pour nous c’était une désolation de voir l’état des lieux ainsi. Vous avez su résister à cette triste saison et vous avez continué à nous servir par la suite.

Vous êtes les seuls rescapés qui nous donnaient encore quelques prunes, et pas n’importe lesquelles : les reine-claude, les meilleures, gouteuses et juteuses, bien sucrées aussi. Cela nous a permis de faire des bocaux de prunes, des tartes et d’en manger directement dans l’arbre, ce qui est le meilleur.

Eh oui, votre vie ne tient qu’à un fil puisque vous étiez là avant mon arrivée ici et vos racines sont bien ancrées dans le sol.
Cette année vous ne nous avez pas trop gâtés malgré tout, mais la saison ne s’y prêtait pas. En revanche, certaines années, vous nous avez bien servi. Merci pour ces délicieux desserts.

Nous vous souhaitons encore quelques années en notre compagnie et longue vie aussi
N.B.

Ce contenu a été publié dans RECITS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *