MON ARBRE

Tu étais là, arbre de mon enfance, je te voyais ici lors de mes vacances, pour finalement te voir tous les jours par la suite. Nous apprécions ton ombre à cette époque.

Tu as grandi comme tous les autres le font mais à force de prendre du volume celui-ci commençait à nous envahir. De plus une fenêtre de la maison donnant de ce côté, tu assombrissait l’intérieur de la maison. Donc nous avons dû faire notre choix de te dire au revoir. Ce qui fut fait, puisque cela est arrivée l’année 2004.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *